Accueil Blog Articles Muhammad- Que dit-on de lui?

Muhammad- Que dit-on de lui?

opignions sur Muhammad

A travers les siècles précédents, 12 personnalités ont parlé du Prophète Muhammad (paix et bénédiction soient sur lui).

Sa biographie complète a été authentifiée et partagée par des spécialistes à travers le monde, depuis qu’il était encore en vie jusqu’à ce jour. Un des premiers exemples que nous citons est tiré de l’Encyclopédie Britannica, qui confirme :

(En ce qui concerne Muhammad) «… de nombreux détails dans les premières sources démontrent qu’il était un homme honnête et droit, qui avait gagné le respect et la fidélité de ceux qui étaient également honnêtes et justes.» [Vol. 12]

Un autre hommage impressionnant à Muhammad nous vient de l’ouvrage très bien écrit de Michael H. Hart, “Les 100: classement des personnes les plus influentes de l’histoire”. Il déclare que la personne la plus influente de toute l’histoire est Muhammad ﷺ, avec Jésus en seconde position. Voici ses termes exacts :
les 100 personnes les plus influentes de l'histoir

«Mon choix de mettre Muhammad en tête de la liste des personnes les plus influentes au monde peut surprendre certains lecteurs et être mis en question par d’autres. Mais il est le seul homme dans l’histoire qui a eu un succès suprême, tant sur le plan religieux que sur le plan politique.»

[Michael H. Hart, THE 100: A RANKING OF THE MOST INFLUENTIAL PERSONS IN HISTORY, New York: Hart Publishing Company, Inc., 1978, page. 33.]

 

Selon le Coran, le Prophète Muhammad ﷺ est l’exemple parfait pour toute l’humanité. Même des historiens non-musulmans le reconnaissent comme l’une des personnalités ayant eu le plus de succès dans l’histoire. Lisez ce que le Révérend R. Bosworth-Smith a écrit dans “Muhammad et le muhammadanism” en 1946 :

R. Bosworth-Smith
R. Bosworth-Smith

«Chef de l’État et à la fois chef de l’Église, il était César et le Pape dans une personne.Mais il était un Pape sans la prétention de l’être et César sans les légions de César: sans une armée permanente, sans garde du corps, sans palais, sans revenu fixe. S’il jamais quelqu’un a eu le droit de dire qu’il régnait par la volonté divine, c’est bien Muhammad, paix et bénédiction soient sur lui, car il avait tout le pouvoir sans les instruments, ni ces supports. Il ne se souciait guère d’être revêtu de pouvoir. La simplicité de sa vie privée était conforme à sa vie publique.»

Tout en passant en revue les déclarations des célébrités non-musulmanes au sujet du Prophète Muhammad ﷺ considérez ce qui suit:

« Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes rationnels, d’un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà qui est Muhammad. Au vu de toutes les normes qui permettent de mesurer la grandeur de l’homme, on peut se demander: y a-t-il un homme plus grand que lui?»

[Lamartine, Histoire de la Turquie, Paris, 1854, Vol. II, pp. 276-277.]

Et puis voici ce que George Bernard Shaw, un célèbre écrivain non-musulman, a dit :

«Il doit être appelé le Sauveur de l’humanité. Je suis convaincu que si un homme comme lui devait assumer la dictature du monde moderne, il réussirait à résoudre ses problèmes d’une façon qui pourrait lui apporter la paix et le bonheur tant désirés.»

[The Genuine Islam, Singapour, Vol. 1, No. 8, 1936]

Ensuite, nous avons vu que K.S. Ramakrishna Rao, Professeur de philosophie indien (Hindou), le désignait dans sa brochure “Muhammad the Prophet of Islam” comme le “modèle idéal pour la vie humaine.” Le Professeur Ramakrishna Rao, explique son point de vue en disant:

«De la personnalité de Muhammad, il est très difficile de cerner toute sa vérité. Je ne peux capter qu’un aperçu. Quelle succession impressionnante de scènes pittoresques. Il y figure le Prophète Muhammad; Muhammad le Guerrier; Muhammad l’Homme d’affaires; Muhammad l’Homme d’Etat; Muhammad l’Orateur; Muhammad le Réformateur; Muhammad le Refuge pour les orphelins; Muhammad le Protecteur des esclaves; Muhammad l’Émancipateur de la femme; Muhammad le Juge; Muhammad le Saint. Dans chacun de ces rôles magnifiques, dans tous ces départements de l’activité humaine, il est comme un héro.»

Mahatma-Gandhi
Mahatma-Gandhi

Que devrions-nous penser de notre Prophète Muhammad ﷺ quand quelqu’un avec la stature mondiale de Mahatma Gandhi s’exprime à propos de son personnage ﷺ, en disant dans le magazine ‘Young India‘:

«Je voulais connaître le meilleur de celui qui tient aujourd’hui l’emprise incontestée des cœurs de millions d’êtres humains… Je suis devenu plus que convaincu que ce n’était pas l’épée qui a conquis la place de l’Islam en ces jours dans le schéma de la vie. C’était sa simplicité rigide, le total effacement de soi du Prophète, le respect scrupuleux de ses engagements, son intense dévotion pour ses amis et adeptes, son intrépidité, l’absence de peur, sa confiance absolue en Dieu et en sa mission personnelle. Ce sont ces choses et non pas l’épée qui lui ont permis de réaliser ses succès et de surmonter tous les obstacles. Quand j’ai conclu le 2ème volume (de la biographie du Prophète), je regrettais de ne pas avoir plus à lire sur cette magnifique vie.»

L’auteur anglais Thomas  Carlyle, dans son ‘Heroes and Hero Worship’, était tout  simplement  émerveillé :

«Comment un homme à lui seul a-t-il pu souder des tribus guerrières et des Bédouins nomades en une nation des plus puissantes et civilisées en moins de deux décennies.»

Et Diwan Chand Sharma a écrit dans “The Prophets of the East”:

««Muhammad était l’âme de la bonté, et son influence se faisait sentir et n’ a jamais été oubliée par ceux qui l’entouraient.»

[D.C. Sharma, The Prophets of the East, Calcutta, 1935, pp. 12]

Masjid-an-Nabawi-Madina
Masjid-an-Nabawi-Madina

«Muhammad, paix et bénédiction soient sur lui, était ni plus ni moins qu’un être humain. Mais il était un homme avec une mission noble, d’unir l’humanité dans le culte du Seul et Unique Dieu et de lui apprendre à mener une vie honnête et droite, basée sur les commandements de Dieu. Il s’est toujours décrit comme ‘un serviteur et messager de Dieu’ et ainsi aussi chacune de ses actions proclamait de l’être.»

S’exprimant sur l’aspect de l’égalité devant Dieu dans l’Islam, la célèbre poétesse d’Inde, Sarojini Naidu, a dit:

«C’était la première religion qui prêchait et pratiquait la démocratie car dans la mosquée, lorsque l’appel à la prière se fait entendre et les fidèles se rassemblent, la démocratie de l’Islam est consacrée cinq fois par jour quand le paysan et le roi s’agenouillent côte à côte et proclament: ‘Seul Dieu est grand’… J’ai été frappée à maintes reprises par cette unité indivisible de l’Islam, qui fait de l’homme instinctivement un frère.»

[S. Naidu, Ideals of Islam, vide Speeches & Writings, Madras, 1918, p. 169]

Pour reprendre les mots du professeur Hurgronje :

«La société des nations fondée par le prophète de l’Islam place le principe de l’unité internationale et de la fraternité entre les hommes sur des bases tellement universelles qu’ils la rendent comme une bougie pour les autres nations.» Il poursuit: «le fait est qu’aucune nation du monde ne peut montrer un parallèle avec ce que l’Islam a fait pour la réalisation de l’idée de la Société des Nations.»

Edward Gibbon et Simon Ockley, sur la profession de l’Islam, écrivent dans “History of the Saracen Empires”:

«JE CROIS EN UN DIEU, ET MUHAMMAD, UN APÔTRE DE DIEU est la profession simple et invariable de l’Islam. L’image intellectuelle de la Divinité n’a jamais été dégradée par aucune idole visible; le respect pour le Prophète n’a jamais franchi la mesure des vertus humaines; et ses préceptes vivants ont restreint la gratitude de ses disciples dans les limites de la raison et de la religion.»

[History of the Saracen Empires, Londres, 1870, p. 54]

Wolfgang Goethe
Wolfgang Goethe

E. Wolfgang Goethe, peut-être le plus grand poète européen qui ait jamais existé, a écrit sur le Prophète Muhammad ﷺ. Il a dit:

«C’est un prophète et non pas un poète, et donc son Coran doit être considéré comme la loi divine et non pas comme le livre d’un être humain, fait pour l’éducation ou le divertissement.»

[Noten und Abhandlungen zum Weststlichen Dvan, WA I, 7, 32]

Charger plus d'articles liés
Les commentaires sont fermés.

Voir Aussi

Quelle est l’origine de Dieu?

La Bible et le Coran nous enseignent que Dieu a toujours existé et qu’il n’y a jamai…