Accueil Blog Articles Les droits de l’homme en Islam

Les droits de l’homme en Islam

Les droits de l'homme en Islam

Les droits de l’homme

Malheureusement, les préjugés et les inégalités qui ont tourmenté l’espèce humaine continuent d’exister et sont responsables de souffrances humaines indicibles. C’est dans ce contexte que le sujet des droits de l’homme est particulièrement pertinent.

Qu’est-ce qui constitue les droits de l’homme? Pouvons-nous parvenir à une compréhension commune de ces libertés et garantir ainsi qu’elles soient universellement accordées à chaque membre de la société? Ces questions ont fait l’objet de documents historiques tels que la Magna Carta, la Déclaration française des droits de l’homme, la Déclaration américaine des droits et la Convention de Genève.

Cependant, ces questions ont également été abordées par diverses traditions religieuses. Le modèle islamique des droits de l’homme en particulier est frappant par sa rigueur, sa vision et sa pertinence pour les temps modernes.

La contribution de l’Islam aux droits de l’homme est mieux appréciée lorsqu’elle est abordée dans le contexte de l’histoire du monde ainsi que des réalités des temps modernes. Les inégalités sociales, raciales, de genre et religieuses continuent d’exister. Les disparités économiques et sociales ont entraîné l’oppression des classes inférieures; les préjugés raciaux ont été la cause de l’asservissement et de l’esclavage des personnes à la peau plus foncée; les femmes ont été accablé par des attitudes chauvines, et des attitudes omniprésentes de supériorité religieuse ont conduit à une persécution généralisée de personnes de croyances différentes.

Lorsqu’on examine la question des droits de l’homme et de l’islam, il est important de faire la distinction entre les droits divinement prescrits de l’islam et les potentielles interprétations erronées par des êtres humains imparfaits. Tout comme les sociétés occidentales qui luttent encore contre le racisme et la discrimination, de nombreuses sociétés musulmanes peinent à mettre pleinement en œuvre les droits énoncés dans l’islam.

Les droits de l’homme en Islam sont un ordre divin

La caractéristique distinctive des droits humains dans l’Islam est qu’ils sont le résultat naturel d’une pratique plus large de la foi, des actes et des comportements sociaux qui, selon les musulmans, sont divinement mandatés. Le noble Coran dit:

“Certes, Allah commande l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l’acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez.” [Noble Coran 16:90]

Dignité et égalité

Les droits de l’homme en Islam découlent de deux principes fondamentaux: la dignité et l’égalité. La dignité est un droit fondamental de tout être humain. Le noble Coran dit:

“Certes, Nous avons honoré les fils d’Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés à plusieurs de Nos créatures.” [Noble Coran 17:70]

Concernant l’égalité, le Coran déclare clairement:

“Ô hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur.” [Noble Coran 49:13]

Par conséquent, ce qui distingue un être humain de l’autre, aux yeux d’Allah, c’est sa piété et sa crainte d’Allah.

La diversité de l’humanité en de nombreuses races et ethnies témoigne de la majesté et de la sagesse de Dieu. Par conséquent, la supériorité raciale et la discrimination sont interdites dans l’islam et contredisent son essence. Ce concept est illustré dans la tradition prophétique suivante:

«Aucun Arabe n’a de supériorité sur un non-Arabe, et un non-Arabe n’a aucune supériorité sur un Arabe. Un homme blanc n’a pas non plus de supériorité sur un homme noir, de même que l’homme noir n’a pas de supériorité sur l’homme blanc. Vous êtes tous les enfants d’Adam et Adam a été créé à partir d’argile. »

Égalité des femmes

En tant que création de Dieu, les femmes ont les mêmes droits spirituels que les hommes; la femme est récompensée pour sa prière et ses actions caritatives, mais elle doit également rendre compte de ses oeuvres, bonnes ou mauvaises, dans cette vie. Le noble Coran dit:

“Et quiconque, homme ou femme, fait de bonnes œuvres, tout en étant croyant… les voilà ceux qui entreront au Paradis; et on ne leur fera aucune injustice, fût-ce d’un creux de noyau de datte.” [Noble Coran 4: 124]

Les hommes et les femmes ont des responsabilités envers leur famille et leur société, comme le montre le verset suivant:

«Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Ṣalāt, acquittent la Zakāt et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage »[Noble Coran 9:71]

Dans la loi Islamique, la femme a le droit d’avoir des propriétés et des commerces, elle peut s’engager dans des transactions financières, voter, hériter,s’éduquer et participer dans des affaires légales et politiques. Le fait que certaines sociétés musulmanes n’accordent pas toujours toutes ces libertés est l’un des exemples de la manière dont les êtres humains échouent à l’application de la Volonté Divine en sa totalité.

Droit à la vie et à la sécurité

Le droit fondamental, qui doit être accordé à tout être humain, est le droit à la vie. Le Noble Coran reconnaît ce droit, comme mentionné dans les versets qui suivent :

“Et, sauf en droit, ne tuez point la vie qu’Allah a rendu sacrée.” [Noble Coran 17:33]

“…quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes.” [Noble Coran 5:32]

En Islam, la vie est un dépôt sacré de Dieu et le droit le plus fondamental d’un être humain. Aucun individu n’est autorisé à mettre fin à la vie d’un autre, à moins que ce ne soit pour rendre justice et cela doit être administré par une cour compétente qui suit ce que prévoit la loi.

Non seulement les êtres humains ont le droit de ne pas être nuit mais ils ont en plus le droit d’être sauvegardés de ce qui pourrait nuire que ce soit de façon physique ou autre. Par exemple dans la loi Islamique, les gens sont légalement responsables de ne pas empêcher un aveugle d’une chute périlleuse, s’ils sont dans une situation de le sauver.

Même en période de guerre, l’Islam enjoint de traiter de façon noble avec l’ennemi sur le champ de bataille. Les soldats ennemis et les prisonniers de guerre ne doivent ni être torturés ni être mutilés sous aucun prétexte. L’Islam a aussi tracé une démarcation claire entre les combattants et les non combattants.

Concernant les civils, qu’ils soient femmes, enfants, personnes âgées, malades, etc., l’instruction du Prophète, paix et bénédiction soient sur lui était la suivante:

” Ne tuez aucune personne âgée, aucun enfant ou femme “

” Ne tuez pas les moines dans les monastères. “

Durant une guerre, le Prophète ﷺ observa le corps d’une femme allongée sur terre et dit:

” elle ne combattait pas. Pourquoi donc l’ont-ils tuée?”

En conséquence, les civils ont droit à la vie, même si leur pays est engagé dans une guerre avec un pays musulman.

Liberté de croyance

Contrairement à certaines fausses idées populaires, une véritable république Islamique est obligée non seulement de permettre mais de respecter la diversité. Ainsi, les non musulmans sont autorisés d’adorer selon leur religion.

Au moment où l’Espagne était sous l’autorité Musulmane, la ville de Cordoue était considérée comme étant le centre intellectuel de l’Europe, les étudiants y allaient pour étudier la philosophie, la science et la médecine chez des savant musulmans, juifs et chrétiens.

“Cette société opulente et sophistiquée a toléré d’autres religions alors que la tolérance était inconnue dans le reste de l’Europe… Dans l’Espagne musulmane, des milliers de juifs et chrétiens vivaient en paix et en harmonie sous l’autorité des dirigeants musulmans. ” [Burke, 1985, p.38]

Le musulman a un caractère intégral qui traite avec justice chaque être humain, quelque soit son ethnie, sa nationalité ou son origine religieuse qu’ils soient amis ou ennemis.

Le Noble Coran déclare :

“O les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité: cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.” [Noble Coran 5:8]

“Le sens de la justice que l’Islam inclue est l’un des idéaux les plus formidables de l’Islam, car en lisant le Coran, je trouve que ces principes dynamiques de la vie, non pas des éthiques mystiques, mais pratiques pour la conduite quotidienne de la vie qui convient aux monde entier. ” [conférences sur “Les Idéaux de l’islam ” Sarojini Naidu, Madras, 1918,p.167]

Droit et Responsabilité Mutuelle

A partir de tout ce qui a été discuté, il est clair que la loi Islamique a mandaté de façon divine des droits à des individus dans leur rôle spécifique autant qu époux, parents, enfants, voisins, amis et même ennemis.

Dans sa distribution des droits et des responsabilités, l’Islam a adressé les problèmes sociaux, raciaux, de sexe et sectaires qui empestent notre société de façon globale. Le modèle de droits et responsabilités mutuelles conservés par l’Islam a en effet un potentiel considérable pour la réforme sociale et individuelle dans le monde.

Charger plus d'articles liés
Les commentaires sont fermés.

Voir Aussi

Quelle est l’origine de Dieu?

La Bible et le Coran nous enseignent que Dieu a toujours existé et qu’il n’y a jamai…