Home Questions A propos de l'Islam Que signifie Halal ? Un guide pour les non-musulmans

Que signifie Halal ? Un guide pour les non-musulmans

1
que signifie halal

Le but de cet article est d’aider les non-musulmans à mieux comprendre le terme «Halal» et son importance pour les musulmans.

Un Islam – Beaucoup de musulmans

Bien que l’Islam soit une religion unique, il est important de reconnaître que les musulmans ne forment pas un seul groupe homogène. En Australie, il y a environ 400 000 musulmans venus de plus de 70 pays du monde : d’Europe (Albanie, Bosnie, Turquie), d’Afrique, d’Asie (Asie centrale, Asie du Sud, Asie du Sud-Est), des îles du Pacifique et d’Amérique du Nord et du Sud.

Les musulmans croient en un Dieu unique, Allah (mot arabe qui désigne Dieu), et ils croient en tous les Prophètes, y compris Jésus, Moïse, Abraham, Muhammad et d’autres, que la Paix soit sur eux tous.

Halal est un terme désignant un objet ou une action permis selon la loi islamique. C’est le contraire du Haram. Il est utilisé pour désigner une nourriture licite selon la loi islamique.

Que signifie Halal ?

Halal est un mot arabe signifiant licite ou permis. En référence à la nourriture, c’est la norme diététique telle que prescrite dans le Coran. Le contraire de Halal est Haram, ce qui signifie illégal ou interdit. Halal et Haram sont des termes universels qui s’appliquent à tous les aspects de la vie. Ces termes sont couramment utilisés pour les produits alimentaires, les produits carnés, les cosmétiques, les produits de soins corporels, les produits pharmaceutiques, les ingrédients alimentaires et les matériaux en contact avec les aliments.

Alors que beaucoup de choses sont clairement Halal ou Haram, il y a des choses qui ne le sont pas. Des informations supplémentaires sont nécessaires pour les catégoriser comme Halal ou Haram. De tels articles sont souvent appelés mashbuh, ce qui signifie douteux ou discutables

Définition

En règle générale, toute nourriture est considérée comme Halal en Islam, à moins qu’elle ne soit spécifiquement interdite par le Coran ou le Hadith. Par définition, les aliments Halal sont ceux qui :

Ne contiennent aucun composant interdit à la consommation des musulmans par la loi islamique (Charia).

Sont transformés, fabriqués, produits et/ou stockés à l’aide d’ustensiles, d’équipements et/ou de machines nettoyés conformément à la loi islamique.

Les Musulmans mangent pour maintenir un physique fort et en bonne santé afin de mettre leurs connaissances et leurs forces au service de la société. Les musulmans veillent à avoir la meilleure qualité nutritionnelle. Il est mentionné dans un hadith que la prière d’une personne est rejetée par Allah si la nourriture qu’elle consomme est illicite (Haram).

Tous les aliments sont considérés Halal sauf les suivants (qui sont Haram) :

  • Boissons alcoolisées et enivrantes
  • Graisse animale non Halal
  • Enzymes * (Les enzymes microbiennes sont autorisées)
  • Gélatine * – provenant d’une source non Halal (la gélatine de poisson est Halal)
  • L-cystéine (si provenant de cheveux humains)
  • Saindoux
  • Lipase * (seule la lipase animale doit être évitée)
  • Graisse des animaux non Halal
  • Porc, bacon, jambon et tout ce qui vient des porcs
  • Bouillon de viande non spécifié
  • Présure* (Toutes les formes doivent être évitées sauf les végétales, microbiennes et
    synthétiques. La présure obtenue à partir d’un animal abattu selon les rituels islamiques est permise).
  • Conserve de viande non Halal*
  • Suif *(non Halal)
  • Animaux carnivores, rapaces et certains autres animaux
  • Aliments contenant l’un des produits ci-dessus ( *peut être consommé s’il est dérivé des animaux considérés Halal)

Halal / Haram

Les aliments contenant des ingrédients tels que la gélatine, les enzymes, les émulsifiants et les arômes sont discutables, car l’origine de ces ingrédients n’est pas connue.

Dans l’industrie de la viande et de la volaille, les animaux comme les vaches, veaux, agneaux, moutons, chèvres, dindes, poulets, canards, gibiers à plumes, bisons, venaisons, etc. sont considérés comme Halal, mais doivent être préparés conformément aux lois islamiques pour que leur viande soit propre à la consommation (voir ci-dessous).

Les poissons et fruits de mer (à l’exception des crocodiles, des alligators et des grenouilles) sont généralement autorisés pour les musulmans, mais comme toujours, il faut d’abord vérifier, car il peut y avoir une préférence alimentaire personnelle ou une allergie. La préparation du poisson ou des fruits de mer ne doit pas inclure de l’alcool (le vin ou tout ce qui est considéré comme Haram).

En cas de nécessité, des choses interdites peuvent devenir permises (Halal) pour la durée de l’urgence ou du besoin, car l’Islam accorde la priorité à la vie plutôt qu’à la mort. Voir le Coran chapitre 2:173 (Al-Baqarah).

Préparation et suivi de la viande Halal

En Australie, la Fédération Australienne des Associations Islamiques (AFIC) certifie et forme des abatteurs islamiques pour l’industrie de la viande et de la volaille. Le responsable du service Halal de l’AFIC se rend dans différents établissements (abattoirs, fermes, entreprises de viande, de produits alimentaires ou médicinaux, établissements cosmétiques) pour effectuer le contrôle, l’audit, l’inspection de la norme Halal.

Les produits Halal sont dérivés d’animaux et/ou de volailles qui ont été préparés conformément à la loi islamique en prononçant la déclaration suivante lors de leur abattage : “Au nom de Dieu – Dieu est le plus grand / Bismillahi – Allahu Akbar”.

Les produits et l’industrie du Halal sont correctement séparés et clairement identifiés des produits non-Halal.

La vie est sacrée

L’Islam accorde une grande importance à la manière dont la vie d’un animal se termine, ce qui doit être en accord avec la réglementation islamique. La vie est une bénédiction sacrée de Dieu à la création, les animaux aussi bien que les humains.

Si la vie d’un animal doit se terminer pour la survie d’un être humain, alors sa vie devrait seulement être prise au nom de Dieu. Par conséquent, l’expression bismillah (« au nom de Dieu ») doit être prononcée juste avant d’abattre l’animal.

Les musulmans ne peuvent pas consommer la viande des animaux qui sont sacrifiés au nom d’autre que Dieu. Tout animal abattu au nom d’une personne vivante ou morte, toute divinité ou idole sera considéré comme Haram et par conséquent, il n’est pas permis aux musulmans de la consommer.

Abattage islamique

Les musulmans ne sont autorisés à manger que la viande préparée selon la loi islamique. Cette méthode est souvent contestée par les activistes des droits des animaux comme « causant des souffrances inutiles à l’animal ». Les musulmans ne sont pas d’accord et disent que la loi islamique sur l’abattage des animaux est conçue pour réduire la douleur et le stress des animaux.

L’AFIC respecte des règles strictes en ce qui concerne l’abattage islamique. Ces règles énoncent que :

  1. L’abatteur doit être un adulte musulman sain d’esprit.
  2. L’abatteur doit prononcer le nom de Dieu avant d’abattre l’animal.
  3. Le nom de Dieu est prononcé afin de souligner le caractère sacré de la vie et que l’animal va être tué pour la nourriture avec le consentement de Dieu.
  4. L’animal doit être tué par égorgement avec un couteau tranchant et en mouvements continus.
  5. L’égorgement doit couper au moins trois éléments, l’œsophage et les deux vaisseaux sanguins de chaque côté de la gorge.
  6. La moelle épinière ne doit pas être coupée.
  7. L’animal doit être bien traité avant de le tuer.
  8. L’animal ne doit pas voir d’autres animaux en train d’être tués.
  9. Le couteau ne doit pas être aiguisé devant l’animal.
  10. La lame du couteau doit être exempte de défauts susceptibles de déchirer la chair.
  11. L’animal ne doit pas être mis en position inconfortable.
  12. L’animal doit être vidé de son sang et être complètement mort avant de le découper.

Certains experts affirment que l’animal tué de cette manière ne souffre pas si l’acte est fait rapidement et proprement, car il perd conscience avant que le cerveau puisse percevoir une douleur : “la méthode islamique d’abattage est la méthode la plus humaine, l’étourdissement pratiqué en Occident provoque 3 douleurs intenses à l’animal ” [Schulze W, Schultze-Petzold H, Hazem AS, Gross R. Experiments for the objectification of pain and consciousness during conventional (captive bolt stunning) and religiously mandated (“ritual cutting”) slaughter procedures for sheep and calves. Deutsche Tierärztliche Wochenschrift 1978 Feb 5; 85 (2): 62-6.]

L’argument selon lequel l’abattage Halal est inhumain, parce que les animaux sont amenés à saigner jusqu’à ce que mort s’en suive, est scientifiquement faux.

La gorge de l’animal est coupée en un mouvement rapide avec un couteau tranchant comme un rasoir. L’inconscience est atteinte en quelques secondes et la mort se produit en raison de l’hypoxie cérébrale et non de la perte de sang.

Conclusion

L’Islam n’est pas seulement une religion, c’est un mode de vie avec des protocoles, des règles et des mœurs régissant chaque aspect de la vie. La nourriture étant une partie importante de la vie quotidienne, les règles alimentaires ont une signification particulière. On s’attend à ce que les musulmans mangent pour survivre, pour rester en bonne santé et non pas vivre pour manger. Dans l’Islam, manger est considéré comme un acte d’adoration de Dieu au même titre que la prière, le jeûne, l’aumône et d’autres pratiques religieuses.

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

Le Coran et l’Origine de l’Univers

La science de la cosmologie moderne, observationnelle et théorique, indique clairement qu&…