Home Les bases Ramadan et Eid Pourquoi les Musulmans jeûnent-ils ?

Pourquoi les Musulmans jeûnent-ils ?

2
Ramadan

Ces jours-ci la plupart d’entre nous sont en surpoids, beaucoup de gens ont essayé différents types de jeûne.

Certains ne boivent que du jus pendant une journée, ou ne mangent que des fruits, ou restent à l’écart du sucre ou des féculents, ou encore évitent l’alcool pendant un certain temps.

Pourtant, certains gens voient étrange l’idée que les musulmans jeûnent au mois de Ramadan.

La nation entière, près de 2 milliards de personnes, hommes et femmes, jeunes et vieux, riches et pauvres – tous ensemble, pendant un mois – ne mangent pas, ne boivent pas et ne se livrent pas à de relations intimes, durant la journée.

Ceci décrit le mois de Ramadan.

Quelle est la signification du Ramadan ?
N’est-il pas une pratique très dure ?
Est-ce juste un moment durant lequel les musulmans dorment, jeûnent et travaillent dur toute la journée ; et mangent, boivent, s’amusent et restent éveillés toute la nuit ?
Quel est vraiment l’objet du Ramadan ?

Le jeûne est prescrit dans d’autres religions

Le verbe “jeûner” signifie s’abstenir volontairement de nourriture ou de certaines sortes de nourriture, comme une obéissance à un jour saint,  comme signe de chagrin, de tristesse ou de repentance. [1] Cette pratique peut être trouvée dans la plupart des grandes religions du monde.
Par exemple:

Hindou:

Le jeûne en Sanskrit s’appelle upavaasa.

Les hindous pieux observent le jeûne lors d’occasions spéciales comme un signe de respect pour leurs dieux personnels ou comme une partie de leur pénitence.
La plupart des Indiens dévots jeûnent régulièrement ou lors d’occasions spéciales comme les festivals.
Ces jours-là, ils ne mangent pas du tout, ils mangent une fois ou se contentent de fruits ou d’un régime spécial de nourriture simple [2].

Juif:

Yom Kippour (“Jour des Expiations”) est le dernier des Dix Jours de Repentance, observé le 10 Tishri.
En ce jour-là, il est interdit de manger, de boire, de se laver, de porter du cuir ou avoir des relations sexuelles. En outre, des interdictions de travail, similaires à celles du sabbat, sont aussi appliquées. [3] Il convient également de noter que Moïse (paix soit sur lui) est rapporté dans la Torah pour avoir jeûné :
“Et [Moïse] demeura là avec l’Eternel quarante jours et quarante nuits, sans manger de pain, et sans boire d’eau.” [Exode 34:28]

Pour les chrétiens catholiques,

le carême est la saison principale du jeûne, en imitation du jeûne de quarante jours de Jésus (paix soit sur lui).
Au quatrième siècle, il s’observait comme six semaines de jeûne avant Pâques ou avant la Semaine Sainte. Il a été adopté en quarante jours de jeûne dans la plupart des régions au septième siècle. [4]

Jésus (paix soit sur lui) est rapporté dans les Évangiles d’avoir jeûné comme Moïse. “Et quand il eut jeûné quarante jours, et quarante nuits, finalement il eut faim.” [Matthieu 4:2 et Luc 4:2]

C’est dans ce contexte que Dieu dit dans le Coran :

“O les croyants! On vous a prescrit aS-Siyâm (Jeûne) comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété,.”
[Noble Coran 2:183]

Parmi les meilleurs actes vertueux

Alors que le jeûne est utilisé pour l’expiation du péché dans la plupart des religions, en Islam, c’est avant tout un moyen de se rapprocher de Dieu, comme indiqué dans le verset précité.

Puisque la crainte de Dieu est la condition préalable à la piété, un grand accent est mis sur le jeûne dans l’Islam.

Par conséquent, il n’est pas surprenant d’apprendre que lorsqu’on demande au Prophète Muhammad (paix soit sur lui) “Quelle est la meilleure action à faire ?” Il répond :

“Le Jeûne, car il n’y a rien d’égal.” [5]

Les niveaux de jeûne

Il y a autant de niveaux de jeûne que de facettes de l’être humain.
Le bon jeûne devrait englober toutes les dimensions de l’existence humaine pour qu’il ait l’effet souhaité par Dieu.
Voici quelques-uns des principaux niveaux :

Niveau rituel :

Ce niveau exige que les règles de base du jeûne soient remplies, qui sont l’abstention de manger, de boire et d’avoir des rapports sexuels de l’aube jusqu’au coucher du soleil pendant 29 ou 30 jours chaque année.
Ce niveau consiste à suivre à la lettre les règles du jeûne sans considération particulière quant à la spiritualité du jeûne.
C’est le niveau de base qui doit être atteint pour que le jeûne soit islamiquement correct, mais il faut les autres niveaux pour que le jeûne ait un impact réel sur le jeûneur.
Le jeûne à ce seul niveau ne bénéficiera pas spirituellement la personne, excepté dans la perspective de la soumission aux instructions divines, si l’on choisit de suivre le rituel consciemment et non pas simplement selon la tradition.
Ainsi, à lui seul, le niveau rituel ne purifiera pas et n’expiera pas les péchés..

Le niveau physique :

Le jeûne au niveau « physique » éprouve le jeûneur par les affres de la faim et de la soif – lorsqu’il est fait selon la tradition du Prophète (Sunna).
Le Prophète Muhammad ﷺ a l’habitude de prendre un repas très léger avant l’aube (suhur) et un repas modérée (iftar) quand il rompt le jeûne, au coucher du soleil, il évite de remplir son estomac.

Il est rapporté pour avoir dit :

« le pire récipient qu’un être humain peut remplir est son estomac. Quelques morceaux de nourriture pour garder sa ligne droite sont suffisants. Si toutefois il éprouve le besoin de le faire, qu’il consacre un tiers pour la nourriture, un tiers pour l’eau et un tiers pour la respiration. »[6]

 

Le Prophète ﷺ a l’habitude de rompre son jeûne avec quelques dattes fraîches ou sèches et un verre d’eau juste avant de commencer la prière du coucher du soleil.[7] Ce niveau permet d’éprouver la personne qui jeûne des affres de la faim et de soif et pour qu’ensuite elle développe de la sympathie en elle pour les autres personnes qui sont affamés et meurent de soif dans d’autres parties du monde.

Bénéfices médicaux:

Sur le plan physique, certaines substances chimiques dans le cerveau qui transmettent des messages et créent des sentiments, dites neurotransmetteurs, sont affectés par le jeûne.
Le jeûne stimule le système neurotransmetteur endorphine, lié à la sensation de bien être – et d’euphorie, à produire plus de endorphines, ce qui nous fait « sentir » mieux.
Ceci est similaire à l’effet des entraînements (mais sans les efforts physiques).

Il a également été noté par les experts médicaux que le jeûne améliore la santé physique de plusieurs manières.
Par exemple, au cours du jeûne, le corps élimine le stock de cholestérol (graisse) qui se dépose souvent dans le système sanguin, ainsi que dans d’autres parties de gras du corps.

Donc, il aide à maintenir le corps sain et minimise les risques de crises cardiaques.

La différence entre le niveau rituel  et le niveau physique  est qu’une personne qui ne fait que le jeûne rituel peut manger de gros repas avant de commencer le jeûne et immédiatement après la fin du jeûne, ainsi elle ne sentira pas toute la faim ou la soif pendant tout le mois.

Donc, avec le premier niveau, si le jeûneur n’intègre pas les autres niveaux de jeûne, le jeûne ne sera que l’épuisement physique.

Le Prophète (que la paix soit sur lui) a dit :

« Il se peut que le jeûneur n’est de son jeûne que la faim et la soif. » [8]

Le niveau libidinal :

L’instinct sexuel et les pulsions (libido) sont maitrisés par ce niveau de jeûne.

En ces temps où les médias et la publicité jouent continuellement sur les désirs sexuels pour promouvoir et vendre des produits, le contrôle de ces puissants désirs devient plus dur.

Le jeûne physique réduit les désirs sexuels et fait que le jeûneur évite tout ce qui pouvait le stimuler psychologiquement l’aide à réduire la libido.

Le Prophète Muhammad ﷺ a dit :

« O jeunes, que celui d’entre vous qui a les moyens qu’il se marie car il aide à baisser le regard et à préserver le sexe. Que celui qui n’en a pas la possibilité qu’il pratique le jeûne car il inhibe le désir sexuel. » [9]

 

S’interdisant les actes sexuels, même s’ils sont permissibles, permet au jeûneur d’éviter les actes interdits quand il ne jeûne pas.

Le niveau emotionnel

Le jeûne à ce niveau consiste à contrôler les nombreuses émotions négatives qui mijotent dans l’esprit et l’âme.

Par exemple, parmi les émotions les plus destructrices est la colère.
Le jeûne contribue à mettre cette émotion sous contrôle.

Le Prophète Muhammad ﷺ a dit :

« Quand l’un de vous se met à jeûner qu’il s’abstienne de tout propos scabreux et de tout acte de légèreté. Si quelqu’un l’insulte ou s’attaque à lui, qu’il dise : “j’observe le jeûne”. » [10]

 

Donc, à ce niveau, le jeûneur doit éviter toute sorte d’émotions négatives.

La personne doit s’abstenir des conversations obscènes et polémiques. Même quand elle est en droit, il est préférable de laisser aller ce droit et de garder son jeûne émotionnel intact.

De même, l’émotion négative de la jalousie est réduite, car chaque jeûneur est réduit au dénominateur commun d’abstinence ; personne ne se montre supérieure à un autre à cet égard.

Le niveau psychologique :

Ce niveau permet à la personne qui jeûne de contrôler psychologiquement les mauvaises pensées et à s’entraîner dans une certaine mesure pour vaincre l’avarice et la cupidité.

Le Prophète ﷺ a dit :

« Allah n’a aucun besoin de la faim et la soif de quiconque (jeûneur) qui n’abandonne pas le mensonge et le fait d’agir avec. » [11]

 

En cette ère des plaisirs immédiats, où toute chose mène à satisfaire les désirs et les besoins humains dès possible; la capacité de retarder ces plaisirs est une compétence trés importante.

Entre les plaisirs immédiats et les plaisirs différés il y a la patience. Au cours du jeûne, les croyants apprennent la patience – et les avantages de celle-ci.

D’un point de vue psychologique, il est bon d’être un peu détaché des choses du monde.

Il n’y a pas de mal à jouir d’une belle et complète vie – en fait, on peut/doit chercher cela.

Cependant, il est important que les gens soient capables de se détacher des choses matérielles afin qu’elles ne deviennent pas la partie la plus importante de leur vie.

Le jeûne aide à surmonter les nombreuses dépendances qui sont devenues une partie importante de la vie moderne.

La nourriture, pour beaucoup de gens, donne du confort et de joie – et la capacité de s’en séparer donne au jeûneur l’avantage psychologique de savoir qu’il a un certain contrôle sur ce qu’il fait.

Le niveau spirituel :

Pour atteindre ce niveau, le plus élevé et le plus important du jeûne – le niveau cultuel, le prophète Muhammad ﷺ a insisté sur le renouvellement de l’intention pour le jeûne avant chaque jour de jeûne.

Il a été rapporté qu’il aurait dit :

« Il n’y a pas de jeûne pour celui ou celle qui n’avait pas l’intention de jeûner la veille, avant Fajr. » [12]

 

Le renouvellement quotidien de l’intention permet d’établir une base spirituelle de la sincérité, importante pour parfaire les effets spirituels du jeûne.

Le jeûne sincère purifie des péchés et les expie, comme le Prophète ﷺ a dit :

« celui qui jeûne le Ramadan avec foi et en espérant la récompense, ses péchés précédents sont effacés. »

 

Il a également été rapporté qu’il aurait dit :

« le jeûne du Ramadan jusqu’au Ramadan suivant expie les péchés commis entre les deux. »

 

Le jeûne sincère fait rapprocher d’Allah et mérite une récompense exceptionnelle.

Prophète Muhammad ﷺ a informé qu’il existe une porte au paradis appelée Rayyan réservée à ceux qui jeûnent ,en  ajoutant:

« Quand le Ramadan arrive, les portes du Paradis s’ouvrent. » [13]

 

Le jeûne reste principalement entre la personne et Dieu, car personne ne peut savoir réellement si une autre personne jeûne.

En raison de cet aspect intime du jeûne, Il est rapporté que le Prophète ﷺ a dit :

« Tout ce que fait le fils d’Adam est pour lui-même sauf le jeûne, il est fait pour Moi et c’est Moi qui en donne récompense. » [14]

 

Lorsqu’il est combiné avec les précédents niveaux de jeûne, ce niveau transforme la personne de l’intérieur.

Il restaure, ravive et régénère la spiritualité de la personne qui jeûne et modifie radicalement sa personnalité et son caractère.

Ce sont les précieux résultats du haut niveau de la piété.

Le jeûne dans l’Islam culturel

Aujourd’hui, dans une grande partie du monde musulman le jeûne est réduit à un simple rituel, et le mois du Ramadan est devenu un moment de célébration et de festivités au lieu de contemplation religieuse et d’abstinence.

Les nuits de Ramadan sont, pour beaucoup, nuits de fête et de plaisir qui continuent jusqu’à l’aube dans certains pays, où la nuit devient le jour et le jour devient la nuit.
Dans de nombreux endroits, la collation qui est censé être prise avant l’aube devient un repas de trois plats principaux.

Pour cette raison, les gens n’éprouvent pas vraiment la faim au cours du jeûne.
De plus, au moment de la rupture du jeûne, un autre repas de trois plats est pris, suivi par un échantillon de toutes sortes de gâteaux qu’on puisse imaginer.

En conséquence, beaucoup de musulmans se plaignent de la prise de poids pendant le Ramadan et les médecins régulièrement avertissent les gens sur les conséquences médicales de la suralimentation.

Le mot “Ramadan”

Le mot Ramadan vient du nom Ramad, qui se réfère à “la chaleur dégagée des pierres résultant de la chaleur intense du soleil”.
Quand les Arabes ont changé les noms des mois de leurs noms antiques, ils les ont renommés selon les saisons dans lesquelles ils sont tombés.
Le neuvième mois, qui s’appelait Natiq, est tombé pendant l’été, le temps de la chaleur extrême, c’est pourquoi il a été nommé Ramadan. [15]

L’imporance du Ramadan

Naturellement, le fait que Ramadan était en été n’a aucun rapport avec la raison pour laquelle ce mois a été choisi par Allah comme le mois du jeûne.

Étant donné que les musulmans suivent le calendrier lunaire, le mois de Ramadan endurera toutes les saisons de l’année, au moins deux fois,  durant la vie de chaque individu. Dieu affirme clairement la raison d’avoir choisi ce mois-ci dans le Coran. Il dit :

« le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne! » [Noble Coran 2:185]

La signification du Ramadan réside dans le fait que la révélation du Coran a commencé au cours de ce mois.

Cependant, Ramadan est souvent appelée le mois du Coran et les musulmans essaient de passer une grande partie de leurs heures de veille à la lecture de ce livre sacré pendant tout le mois.

Isolement religieux (I’tikaf)

Durant les dix derniers jours du mois de Ramadan, le Prophète ﷺ a l’habitude de s’isoler dans la mosquée afin d’augmenter l’intensité de son culte et profiter des avantages du jeûne avant la fin du mois.

Les Musulmans pratiquants essaient de l’imiter en passant plus de temps dans la mosquée durant ces dix jours.

 

Références –

[1] Webster’s New Twentieth Century Dictionary of the English Language, p. 665.
[2] Saranam.com/Hindu Encyclopedia.
[3] Dictionary of World Religions, p. 817.
[4] Dictionary of World Religions, p. 425.
[5] Sahih Sunan an-Nasa’i, vol. 2, p. 476, n ° 2099
[6] Sunan Ibn-Majah, vol., p., no, Kitab : al At’imah ; Bab : Iqtisad fi Akl.
[7] Sunan Abu Dawud, vol. 1, pp. 646-7, n° 2349.
[8] Sunan Ibn-Majah, vol. 1, 539.
[9] Sahih al-Bukhari et Sahih Muslim.
[10] Sahih al-Bukhari, vol. 3, p. 71, n ° 128 et Sahih Muslim, vol. 2, p. 558, no 2563.
[11] Sahih al-Bukhari, vol. 3, pp. 70-1, n° 127.
[12] Sunan Abu Dawud, vol. 2, p.675, no.2448.
[13] Sahih al-Bukhari, vol. 3, p. 68, no 122 et Sahih Muslim, vol. 2, p. 524, no 2361.
[14] Sahih Muslim, vol. 2, p. 559, n° 2566.
[15] Lane’s Lexicon, vol. 1, p. 1156-7.

Load More Related Articles
Comments are closed.

Check Also

Le Coran et l’Origine de l’Univers

La science de la cosmologie moderne, observationnelle et théorique, indique clairement qu&…