Accueil Blog Nouvelles Un père musulman pardonne l’assassin de son fils et l’étreint à la cour

Un père musulman pardonne l’assassin de son fils et l’étreint à la cour

0

« Le pardon est le plus grand cadeau – c’est une charité en Islam. Je dois me forcer pour pardonner à quelqu’un qui a fait du tort à notre famille », a déclaré le Dr Sombat Jitmoud, retenant ses larmes après avoir pris position devant une audience. Le tribunal était plein le 7 novembre en prévision du verdict sur les coups de couteau brutaux qui ont entraîné la mort de son fils, Salahuddin Jitmoud, âgé de 22 ans. Trey Relford a été condamné à 31 ans de prison à Lexington Kentucky aux Etats-Unis pour son implication dans le meurtre. Parmi les trois personnes impliquées, le juge n’a inculpé que Relford pour le meurtre.

Jitmoud in court

De plus, le Dr Jitmoud a continué sur sa bonne voie lorsqu’il a adressé des mots de sympathie envers les parents de Trey Relford pour leurs souffrances et lorsqu’il a lancé des mots d’encouragement pour faire encore mieux. « Je me sens vraiment désolé pour vos parents. Ils vous ont élevé et veulent que vous réussissiez. Votre succès c’est leur succès. Votre bonheur c’est leur bonheur », a-t-il dit, encourageant Relford à changer de voie. « La porte d’opportunité du pardon de Dieu est ouverte. Alors tendez-Lui la main. Un nouveau chapitre d’une vie meilleure se présente à vous », a déclaré le Dr Jitmoud après avoir blâmé le diable d’avoir induit en erreur Relford dans la perpétration du crime. Le jeune Relford le regardait avec incrédulité alors qu’on lui pardonnait au nom de la victime et de sa mère décédée deux ans plus tôt.

Relford, qui souffrait de toxicomanie, selon sa mère, faisait partie d’un groupe de trois personnes qui ont attaqué Salahuddin alors qu’il livrait sa dernière pizza dans la nuit du 19 avril 2015. Salahuddin a été retrouvé mort dans une passerelle d’un complexe d’appartements. Relford nie avoir tué le fils du Dr Jitmoud mais dit qu’il avait planifié le vol.

Dr. Jitmoud, qui a fait carrière en tant que directeur de plusieurs écoles islamiques à travers le pays, a embrassé Relford après une poignée de main. La salle était submergée d’émotion y compris la juge elle-même. Son acte altruiste a touché le cœur de tous ceux qui étaient présents. « Il n’y a pas grand-chose que je puisse vraiment dire. Je suis désolé de ce qui s’est passé ce jour-là. Je ne peux rien faire pour te rendre ton fils. », dit Relford en baissant la tête et retournant à sa place.

C’est la quête de l’amour d’Allah qui a incité le Dr. Jitmoud à tendre la main, en pardonnant, au jeune homme. Allah déclare dans le Noble Coran:

« Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui – car Allah aime les bienfaisants » [Noble Coran 3:133-134]

De plus, le Prophète Muhammad ﷺ a enseigné cela,

« Personne ne fait preuve de pardon sans qu’Allah n’élève son rang (honneur) ». [Sahih Muslim]

En effet, l’honneur du Dr Jitmoud été élevé le jour où le verdict a été rendu lorsqu’il a appliqué ce principe islamique. Ce fut certainement un moment honorable pour tous les musulmans quand le vrai visage de l’Islam, religion clémente et aimante, a été mis en avant par les actions de ce veuf endeuillé par une terrible tragédie : la mort d’un jeune fils à l’aube de sa vie.

Charger plus d'articles liés
Les commentaires sont fermés.

Voir Aussi

Un père nourricier musulman prend en charge des enfants malades en phase terminale

“Je savais qu’ils allaient mourir.” Les enfants allaient mourir. Mohamed…