Accueil Les bases Ramadan et Eid Les bases du Ramadan : le mois de jeûne des musulmans

Les bases du Ramadan : le mois de jeûne des musulmans

1
Le mois de Ramadan

De nombreux groupes religieux, tels que les juifs, les chrétiens, les bouddhistes et les hindous, pratiquent l’abstinence – ou le jeûne – sous une forme ou une autre. Les musulmans ont également un jeûne (Sawm en arabe), qui a lieu chaque année pendant le mois de Ramadan. Pendant cette période, les musulmans sont tenus de s’abstenir de nourriture, de boissons et de relations sexuelles de l’aube (avant le lever du soleil) jusqu’au coucher du soleil. Cependant, certains musulmans – tels que les personnes âgées, les malades et les femmes enceintes ou ayant leurs règles – sont dispensés du jeûne, car Dieu accorde des dérogations à ceux qui ont du mal à supporter le jeûne.

Quand débute le Ramadan ?

Contrairement au calendrier grégorien – qui est lié à l’année solaire – le calendrier islamique utilise l’année lunaire. L’observation de la nouvelle lune marque le début et la fin de chaque mois. Les musulmans considèrent que l’observation de la lune est critique à cette période de l’année. Cependant, cela ne veut pas dire que les musulmans adorent la lune, ou un dieu de la lune.

Le Ramadan, qui est le neuvième mois du calendrier islamique, change chaque année, il avance généralement de 10 jours par rapport à l’année grégorienne. La période se termine par la célébration de l’Aïd-ul Fitr. Cependant, les dates peuvent varier légèrement selon les régions du monde en fonction de l’apparition de la lune. C’est par la sagesse et la miséricorde de Dieu que tout le monde finira par expérimenter le jeûne à différentes saisons en fonction de leur lieu de résidence.

Pourquoi les musulmans jeûnent-ils ?

« O les croyants! On vous a prescrit aS-Siyâm comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété … » [Noble Coran 2:183]

Comme les autres actes d’adoration de l’Islam, les musulmans jeûnent parce que Dieu leur a ordonné de le faire. Avant que ce verset coranique ne soit révélé, les musulmans jeûnaient certains jours, mais pas obligatoirement durant une période bien précise.

Le jeûne est prescrit dans le but que les musulmans atteignent la piété (Taqwa en arabe). Cette qualité est renforcée pendant le jeûne parce que les musulmans s’abstiennent délibérément de leurs désirs charnels (nourriture, boissons et intimité sexuelle) afin d’élever leur être intérieur (âme) dans une position plus pieuse.

Pour comprendre comment cela fonctionne, imaginez chaque être humain comme une balance à deux plateaux : le corps d’un côté et l’âme de l’autre. Pour nourrir le corps, nous consommons des aliments et des boissons équilibrés. Pour nourrir l’âme, nous pratiquons des activités spirituelles telles que la prière, la méditation sur soi-même et le souvenir de Dieu. Malheureusement, beaucoup d’entre nous ont tendance à se livrer trop pour la partie physique, de sorte à se retrouver avec des corps malsains. Les choses s’aggravent avec la négligence de la partie spirituelle.

Bien sûr, le fait d’avoir faim et soif adoucit également le cœur et contribue à avoir conscience de ce que ressentent les pauvres. Pendant que la personne qui jeûne choisit de s’abstenir de boire et de manger, les pauvres, eux, ont faim tous les jours parce qu’ils ne trouvent pas quoi manger, ce que beaucoup considèrent comme garantie.

S’agit-il seulement de jeûner ?

Alors que le Ramadan a pour objectif principal de s’abstenir de nourriture, de boissons et d’intimité, les musulmans essaient également de se développer un meilleur caractère au cours de ce mois. Ils font de leur mieux pour se tenir à l’écart des activités illicites, telles que la médisance, les commérages, le regard et l’écoute de choses préjudiciables à la spiritualité.

Le Prophète Muhammad (paix et bénédiction soient sur lui) a dit aux musulmans :

« Le jeûne est un bouclier. Quand l’un de vous se met à jeûner qu’il s’abstienne de tout propos scabreux et de tout acte de légèreté. Si quelqu’un l’insulte ou s’attaque à lui, qu’il dise : “j’observe le jeûne.” » [Bukhari & Muslim]

De nombreux musulmans choisissent également de payer leur aumône annuelle obligatoire (la Zakah) pendant le Ramadan, car les bonnes actions sont mieux récompensées en ce mois-ci. En plus de l’argent, les musulmans s’engagent également au service de la communauté pour aider ceux qui sont dans le besoin et partager leur repas du soir (iftar) avec les pauvres.

Bien que ces bonnes actions génèrent des récompenses supplémentaires pendant le Ramadan, les musulmans ne devraient pas les limiter à ce mois uniquement, ils devraient viser à utiliser l’élan du Ramadan pour rendre de tels actes si nobles comme des pratiques habituelles à pratiquer durant toute l’année.

Le Ramadan et la Révélation

« Le mois de Ramadân au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. » [Noble Coran 2:185]

Le Ramadan est particulièrement important parce que c’était le mois où Dieu a révélé le livre sacré de l’Islam, le Coran, au prophète Muhammad. L’ensemble du livre a été descendu de Dieu au cours de ce mois, mais il n’a pas été donné au prophète Muhammad en une seule fois. Au lieu de cela, sa révélation a été étendue sur une période de 23 ans. Ainsi, les musulmans accordent une importance particulière au Coran ce mois-ci, en le récitant le jour et pendant les prières surérogatoires de la nuit (Taraweeh).

Une nuit spéciale au Ramadan

« Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. » [Noble Coran 97:1-5]

La nuit du destin (Laylatul Qadr) est au sommet de Ramadan. Elle est d’une grande importance étant donné qu’elle constitue la nuit anniversaire durant laquelle le Coran a été descendu. Les bonnes actions y sont multipliées de manière exponentielle. Cette nuit-là est mieux que 1000 mois.

Prêt à vivre un instant de Ramadan ?

Si vous n’êtes pas musulman, ça ne vous tente pas de jeûner quelques jours durant le Ramadan cette année ? Ou encore, que pensez-vous de lancer un défi avec quelques-uns de vos amis pour voir lequel d’entre vous peut jeûner plus de jours pendant ce mois ? Lorsque vous avez terminé, partagez vos expériences avec nous – indiquez-nous comment vous vous en êtes sorti et ce que vous avez appris de cette pratique.

Comment procéder ?

  1. Réglez votre réveil environ 30 minutes avant l’aube « au petit jour » (cherchez un calendrier du Ramadan dans votre mosquée locale ou en ligne, et trouvez l’heure de fin de Suhoor).
  2. Prenez un bon petit-déjeuner avant l’aube véritable et brossez-vous les dents.
  3. Faites une intention de jeûner pour la journée. Vous pouvez le faire verbalement ou dans votre cœur – mais le plus important est que vous ayez l’intention de vous abstenir de manger, de boire (y compris de l’eau), de fumer et d’avoir des relations sexuelles de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Vous voudrez peut-être aussi éviter les commérages et d’autres activités susceptibles d’offenser les autres.
  4. S’il est encore très tôt le matin, n’hésitez pas à vous recoucher avant de vous lever pour commencer votre journée.
  5. Pendant les heures de la journée, faites de votre mieux pour vous abstenir de ce que vous avez prévu.
  6. Quelques minutes après le coucher du soleil (ou l’heure du Maghreb sur le calendrier du Ramadan), rompez votre jeûne en mangeant et en buvant. Il est préférable de rompre votre jeûne avec quelque chose de sucré, comme des dattes ou tout simplement de l’eau.
  7. Prenez le temps de réfléchir à ce que vous ressentez pendant le jeûne et à ce que vous avez appris de cette expérience.
  8. Répétez les étapes 1 à 7 pour les autres jours où vous souhaitez jeûner.

Bonne chance avec votre défi du Ramadan !

Charger plus d'articles liés
Les commentaires sont fermés.

Voir Aussi

Pourquoi l’islam interdit-il la consommation d’alcool?

L’alcool est le fléau de la société humaine depuis des temps immémoriaux. Il continu…