Accueil Les bases Science Le Coran et le développement embryonnaire humain

Le Coran et le développement embryonnaire humain

0
développement embryonnaire

Dans le Saint Coran, Dieu parle des étapes de développement de l’embryon humain :

« Nous avons certes créé l’homme d’un extrait d’argile. puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide. Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l’adhérence Nous avons créé un embryon; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l’avons transformé en une tout autre création. Gloire à Allah le Meilleur des créateurs! » [Noble Coran 23:12-14]

Littéralement, le mot « Alaqah » dans la langue arabe porte trois sens (ou plus) :

  • la sangsue.
  • la chose suspendue.
  • le caillot de sang.

Comparaison de l’embryon avec les sangsues

En comparant une sangsue à l’embryon à l’étape de l’alaqah, nous trouvons la similarité entre les deux ». [le Développement Humain. P8].

Aussi, l’embryon dans cette étape obtient l’alimentation du sang de la mère, similaire à la sangsue qui se nourrit sur le sang d’autres. [le Développement humain comme décrit dans Quran et Sunnah p. 36].

Chose suspendue

Le deuxième sens de Alaqah de est « la chose suspendue ». La suspension de l’embryon, pendant l’étape de l’alaqah, dans l’utérus de la mère, correspond exactement avec cette description.

Caillot de sang fœtal

Le troisième sens de Alaqah est ‹ le caillot de sang ›. Nous trouvons que l’apparence externe de l’embryon et ses poches pendant l’étape de l’alaqah est similaire à celle d’un caillot de sang. Ceci est en raison de la présence de relativement grandes quantités de sang présentes dans l’embryon pendant cette étape. Aussi, pendant cette étape le sang dans l’embryon ne circule pas jusqu’à la fin de la troisième semaine. Donc l’embryon à cette étape équivaut à un caillot de sang.

Si l’on examinait un diagramme du système cardio-vasculaire primitif dans un embryon pendant l’étape de l’alaqah, nous remarquerions que l’apparence externe de l’embryon et de ses poches est similaire à celle d’un caillot de sang, en raison de la présence de relativement grandes quantités de sang dans l’embryon. [L’Humain de Développement, p. 65].

Donc les trois sens de Alaqah correspondent précisément aux descriptions de l’embryon à l’étape de l’alaqah.

L’embryon est semblable à une substance brûlée

La prochaine étape mentionnée dans le verset est l’étape de moudghah. Le mot moudghah dans la langue arabe signifie « une chose mâchée ». Si l’on prenait un morceau de gomme que l’on mâcherait dans sa bouche, puis le comparions avec l’embryon à l’étape de moudghah, on réaliserait qu’ils seraient presque identiques à cause des somites au dos de l’embryon : cela ressemble aux marques de dents dans une substance mâchée!

Comment Muhammad (Paix et bénédiction soient sur lui) aurait su, il y a plus de 1400 ans, ce qu’ont découvert les scientifiques contemporains très récemment, grâce à l’utilisation d’équipements avancés et de microscopes puissants?

Hamm et Leeuwenhoek ont été les premiers scientifiques à observer les cellules de sperme humaines, utilisant un microscope amélioré, en 1677 ap. J.-C. (Plus de 1.000 ans après Muhammad ﷺ). Ils avaient pensé par erreur que la cellule de sperme avait contenu un humain miniature préformé, qui aurait grandi après avoir été déposé dans l’étendue génitale femelle [Le Développement de L’Humain, p. 9].

Les scientifiques modernes sur les revendications du Coran concernant le développement du fœtus

Le professeur Keith Moore est un des plus éminents scientifiques du monde dans les champs de l’anatomie et de l’embryologie et est l’auteur du livre intitulé « l’Humain Développant », qui a été traduit dans huit langues. Ce livre est considéré comme un ouvrage de référence scientifique et a été choisi par un comité spécial aux Etats-Unis comme le meilleur livre traitant de l’être humain. Dr. Keith Moore est Professeur de Biologie d’Anatomie et Cellules à l’Université de Toronto, Canada. En 1984, il a reçu la récompense la plus distinguée dans le champ de l’anatomie au Canada, le « J. C. B. Grant Award » décerné par l’Association Canadienne d’anatomistes. Il a dirigé beaucoup d’associations internationales, comme l’association Canadienne et Américaine d’anatomistes et le Conseil de l’Union de Sciences Biologiques.

En 1981, lors de la Septième Conférence Médicale à Dammam, Arabie Saoudite, le Professeur Moore a dit :

« Ce fut un grand plaisir pour moi de pouvoir vous aider à clarifier des déclarations du Quran sur le développement humain. Il est évident que ces déclarations ont été révélées à Muhammad ﷺ par Dieu, ou Allah, parce que presque toutes ces connaissances n’ont été découvertes que de nombreux siècles plus tard. Ceci me prouve que Muhammad ﷺ doit avoir été le messager de Dieu, ou Allah. »

Donc, on a posé la question suivante au Professeur Moore : « Cela signifie-t-il que vous croyez que le Quran est le Verbe de Dieu » ? Il a répondu : « Je n’ai aucun problème à accepter ceci ».

Pendant une conférence, Pr. Moore a déclaré :

«… parce que les étapes d’embryons humains sont complexes, dû au processus continu de changement pendant le développement, il est proposé qu’un nouveau système de classification pourrait être développé en utilisant les termes mentionnés dans le Quran et la Sunnah (les paroles de Muhammad ﷺ). Le système proposé est simple, complet, et conforme à la connaissance embryologique présente. Les études intensives du Quran et du Hadith (ce qui a été fiablement transmis des paroles du Prophète Muhammad ﷺ) dans les quatre dernières années, ont révélé un système de classification des embryons humains qui est stupéfiant puisqu’il a été enregistré au septième siècle ap. J.-C. Bien qu’on dise qu’Aristotle, le fondateur de l’embryologie, a rendu compte des étapes de développement d’embryons de poussin, dans ses études d’œufs de poules au quatrième siècle av. J.-C., il n’a pas donné le détail de ces étapes. Aussi loin de ce qui est su de l’histoire d’embryologie, peu de choses sont connues des étapes et de la classification des embryons humains jusqu’au vingtième siècle. Pour cette raison, les descriptions de l’embryon humain dans le Quran ne peuvent pas être fondées sur la connaissance scientifique du septième siècle ap. J.-C. La seule conclusion raisonnable est que ces descriptions aient été révélées à Muhammad ﷺ par Dieu Tout Puissant. Il n’aurait pas pu avoir connaissance de tels détails d’autant plus qu’il était un homme illettré. »

Pensez aux humains. Comment sommes-nous tous arrivés ici? Quelle est la nature de l’humanité? Qu’est-ce qui nous fait agir comme nous? Sommes-nous ingrats envers Celui qui nous a créés et qui nous soutient? Quel est cet indice? Pensez à vous. Avez-vous créé vous-même?

Charger plus d'articles liés
Les commentaires sont fermés.

Voir Aussi

Un père nourricier musulman prend en charge des enfants malades en phase terminale

« Je savais qu’ils allaient mourir. » Les enfants allaient mourir. Mohamed Bzeek le …